lundi 25 août 2008

The Dark Knight, Le Chevalier Noir


The Dark Knight, Le Chevalier Noir

Après Batman Begins, Batman le chevalier noir etc... Gros carton commercial, 400 millions de $ de recettes la première semaine... Suite annoncée...
Rien que ceci, ça donne envie de le voir pour suivre les ptits moutons et se dire pourquoi tant de monde y va...
Les rumeurs : film vraiment sombre avec un batman plus noir que jamais etc...

Résultat :
La première approche a été assez mauvaise, le doublage de la nana catastrophique pour ses 5 premières phrases : mouvements de lèvres complétement décalés et doubleuse qui y croit vraiment pas.

Passé cela, on a un batman évoluant dans un monde proche du notre.

La ville : Ghotam city est très crédible, elle ressemble à New York. Tout l'univers de Batman est transposé au XXIème siècle avec ses technologies et son ambiance.Le film fait même un léger détour par Hong-Kong.

Dans ce monde, les hommes obéissent à leur instinct primaire : leur propre survie. Ils veulent du Batman quand ils en ont besoin et le haïssent lorsqu'on en a plus besoin. Ils ne sont pas libres contrairement aux héros et aux méchants qui choisissent leur destinée, avec certaines exceptions comme le prisonnier dans le bateau qui jette un objet. Ce prisonnier ressemble étrangement à celui de la ligne verte.

Poursuivant le travail sur Batman Begins, le réalisateur dépeint un superhéros qui doute dans ses convictions, qui souffre physiquement après les coups, et qui se demande s'il fait les bon choix, un héros humain en quelque sorte.

Les personnages méchants ou gentils sont vraiment bien décrites psychologiquement, les scènes sont géniales (surtout avec le Joker) et certaines phrases vont devenir cultes (comme le coup du crayon). D'ailleurs quand Joker dit(de mauve mémoire : "tu ne peux me tuer, et je ne peux te tuer, nous combattrons éternellement" résume la fin : une lutte acharné pour exister au dessus de la foule. On peut s'attendre au retour du joker dans le prochain batman mais l'acteur est mort avant la sortie du film, et vu qu'on le considère maintenant comme LE Joker, il va être difficile de le remplacer.

Selon moi, le point noir est l'ambiance du film. J'aurais préféré des tons plus sombres à la manière de Tim Burton mais le réalisateur a préféré des tons claires et lumineux. La bande son n'est pas vraiment percutante et n'aide point au coté noir que je n'ai pas trouvé très omniprésent contrairement à Sin City par exemple.

La fin du film est débile, une fin hollywoodienne sans intérêt et faut être vraiment débile pour croire à ceux que Batman et Gordon veuleut faire croire.

16/20

1 commentaire:

Rouennais_n°2 a dit…

entièrement d'accord sur la fin un peu trop surréaliste...surtout que le joker avait sans doute raison pour les bateaux. Et le retour de Gordon...enfin passons les écarts, c'est tout de même un super film et les personnages sont bien Humains! Rien que pour ça, ça vaut le détour.